Production du cuir – Le travail de finition

Le cuir est une matière noble qui nécessite un travail de précision et de qualité et ce, tout au long du processus de transformation des peaux en cuir.
La tannerie Radermecker vous partage les étapes de production du cuir réalisées au sein de ses nouveaux bâtiments et grâce à ses nouvelles machines : « Le travail de finition ».

La finition des cuirs grâce notre nouvelle machine de finition

A quoi bon un beau cuir, si la finition ne le met pas en valeur. Chez RADERMECKER®, notre finition préférée consiste en une fine couche d'aniline, mettant en valeur l'essence et la couleur naturelle du cuir.
Le juste équilibre est à la fois de protéger le cuir et donner une teinte suffisamment homogène, mais également de pouvoir le laisser boire la nourriture dans le temps et de lui laisser son aspect naturel.  Chaque peau étant différente, il faut donc ajuster chaque finition pour obtenir un résultat similaire.
La finition du cuir a pour but d’embellir le cuir, de lui attribuer une teinte, un éclat bien précis. Elle contribue à protéger le cuir. La finition d’un cuir intervient dans l’aspect, le toucher et la solidité du cuir
La finition de nos cuirs est maintenant réalisée grâce à notre nouvelle machine dont les nouvelles technologies augmentent considérablement nos performances environnementales.

Le foulonnage du cuir

Le foulonnage est réalisé avec notre cuir sellier Angel, notre cuir souple, principalement utilisé pour les assises de selles de cheval. Le foulonnage est réalisé dans un foulon spécial sur cuir sec durant 3 ou 4 heures. 
L'objectif est de donner plus de souplesse au cuir et également de "remonter" (accentuer) le grain naturel du cuir.

L’altéra

Après être passés en machine de finition, les cuirs pleine fleur dit « rigides » (Niagara, Della, Pykara, Gavarnie) sont passés à l’altéra.
Cette machine altéra peut être comparé à un « gros fer à repasser », qui va lisser le côté fleur du cuir. Le cuir sera ainsi plus lisse, le grain sera moins apparent.
Cette opération va également permettre de donner plus de brillance à la finition du cuir au besoin.
Et enfin, pour les cuirs suiffés (Niagara et Della), cette machine va reliquéfier la graisse apportée au cuir lors du suif, et en refroidissant, va durcir davantage le cuir.

La presse

La presse permet de réaliser un grain artificiel sur la fleur du cuir. Le grain est défini selon la plaque qui est adaptée sur la presse. 
Notre cuir à quartier Gavarnie grainé est grainé grain Pécari lors de cette opération. 
Sur la vidéo, la plaque de presse installée est en grain appelé “grain Mercedes" que nous avons appliqué sur notre cuir sellier Angel, pour la réalisation d’article de maroquinerie, comme pour vous pouvez l’admirer sur les créations de notre cliente Mme Marlies Davans.

Découvrez nos autres articles de blog

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré