Cuir Sellier Radermecker - Les outils pour le travail du cuir

Les outils pour le travail du cuir

Les outils pour le travail du cuir

Blog Tannerie Radermecker - Les outils pour le travail du cuir

Afin de savoir quels outils vous devez utiliser, il est avant tout indispensable de connaître votre besoin, que souhaitez-vous réaliser ?
Il n’y a pas une seule façon de travailler le cuir, mais bien une multitude. Chaque artisan du cuir développe son propre style et technique au service de la créativité et de ses besoins.
Et bien entendu, selon le type de cuir choisi, certains outils seront plus adaptés que d’autres.

Deux clients experts : Mr Eric Deneken – Eden Esprit Cuir & Mme Laetitia Lauwerie – Sellerie Bourrellerie Laetitia, vous expliquent les différents outils pour la découpe du cuir, la couture du cuir, le collage du cuir, la teinture du cuir et des tranches du cuir, et enfin pour le repoussage du cuir. 

Les outils pour la découpe du cuir :

Couteau demi-lune :
Couteau emblématique de l’artisan du cuir. Sa forme arrondie et ses deux pointes affûtées permettent d’effectuer les découpes et de parer le cuir (réduire l’épaisseur du cuir).

Conseils de nos experts : 
Le couteau demi-lune est efficace et peu cher contrairement au couteau mécanique qui est efficace également mais plus couteux et surtout destiné aux cuirs épais et fermes.
Le couteau demi-lune est un outil adapté pour la sellerie car les cuirs sont plus épais.

Couteau à parer :
Il permet d’enlever de la matière au cuir afin de réduire son épaisseur.

Strap cutter :
Cet outil permet de réaliser facilement des découpes de bandes de cuir à la largeur souhaitée

Abat-carré :
Il permet d’arrondir l’arrête sur la tranche du cuir dans un but esthétique et de confort.

Formoir :
Réalisation de liseré en bordure de la pièce de cuir dans un but décoratif ou afin de servir de guide pour la couture au point sellier.

Compas à pointe sèche :
Il peut servir de guide pour la couture au point sellier.

Conseils de nos experts : 
Le formoir et le compas à pointe sèche ont la même fonction, mais le compas à pointe sèche ne pourra pas être utilisé dans le but décoratif.

Enchapure :
Outil permettant de réaliser des trous, notamment celui pour laisser passer l’ardillon de la boucle.

Emporte-pièce :
Les emporte-pièces peuvent être de formes différentes (rond, ovale, etc.). Ils sont utilisés pour percer facilement votre cuir avant la pose des accessoires ou pour avoir une découpe nette de votre cuir. Pour les emporte-pièces à frapper, une paque de coupe est recommandée.

Fer à bout :
Les fers à bout sont utilisés pour tailler ou couper de façon nette et symétrique les bouts de ceinture et pour couper les angles d'une pièce de cuir.

Ciseaux à cuir :
C’est l’outil idéal pour couper les peaux, ces ciseaux disposent d’une lame lisse (placée du côté fleur de la peau) et d’une lame dentée (qui assure une coupe nette du côté chair) de la peau.

Plaque de découpe et marteau de frappe :
Ils sont utilisés dans le cas par exemple de l’utilisation des emporte-pièces.

Conseils de nos experts : 
Il est très important de bien affûter ces outils pour le travail du cuir. Selon l'usage l'affûtage d'entretien avec la pâte à polir peut être journalier voir plus. Un outil qui coupe correctement limitera les risques d'erreurs et de blessures ! Cet affûtage peut être réalisé grâce par exemple à du papier abrasif, des pâtes à polir ou encore avec une pierre à affûter.

Les outils pour la couture du cuir :

La couture peut être réalisée à la main et à la machine.

Quelles sont les différences ? La couture à la main est plus solide mais plus lente. La couture à la machine est plus rapide si la machine est bien réglée, mais la couture à la machine est moins robuste.

Pince à coudre :
Autre outil emblématique dans le travail du cuir, c’est une grande pince en bois qui se place entre les jambes de l’artisan assis. Elle sert à maintenir (par pression des jambes) les pièces à coudre l’une contre l’autre, et permet d’avoir les deux mains libres pour effectuer la couture au point sellier, d’où son nom également de « pince sellier ».

Conseils de nos experts : 
La pince doit être protégée au niveau des mâchoires par 2 pièces de cuir, celles-ci aidera également au maintien des pièces à coudre.

Griffe à molette :
Il s’agit d’une petite roue dentée pourvue d’un manche et permettant de marquer les points à espaces réguliers. Ces marques seront ensuite percées pour effectuer une couture au point sellier.

Griffe à frapper :
Les griffes à frapper vous permettront de réaliser des points réguliers pour obtenir de belles coutures ou laçages. Plus l'entraxe est petit, plus les points seront serrés.

Conseils de nos experts : 
Si vous comptez investir du temps dans l’apprentissage de la couture, il est conseillé d’utiliser la griffe à molette. Pour du « ponctuel », le perçage sera plus sûr avec une griffe à frapper.

Formoir :
Cet outil peut être en bois, corne ou plastique. Ils ont pour but de réaliser une ligne parallèle au bord de la pièce et ainsi servir de guide pour la couture.

Lisette :
Elle permet de réaliser également de réaliser une ligne parallèle lorsque le formoir ne peut pas passer.

Aiguille :
Pour la couture à la main des aiguilles fines à bout arrondi sont appropriées. Le point sellier requiert deux aiguilles, une à chaque bout du fil. Des aiguilles plates sont recommandées pour le laçage.

Alène :
L’alêne affûtée (dite “aux pinces” ou “losange”) sert à percer le cuir pour la couture au point sellier. L’alêne ronde sert à élargir des trous déjà percés sans prendre le risque de couper le fil de couture.

Conseils de nos experts : 
Les alênes doivent être affûtées avant l’usage. Pour les alênes aux pinces, il est déconseillé d’avoir un manche rond, mais doit posséder des faces afin d’aider le positionnement de l’alêne.

Fil :
Le fil utilisé pour la couture en point sellier est un fil de lin. Avant de réaliser la couture, ce fil doit être ciré à la cire d’abeille et une aiguille fixée à chaque bout. Cela crée un fil ciré.

Cire d’abeille :
Elle permet de cirer les fils de couture afin de les protéger contre l’usure du temps, mais également de traiter les tranches du cuir pour en augmenter la longévité et l’esthétique.

Colle vinylique :
Utilisée pour cacher les fils de lins lors des arrêts de couture.

Conseils de nos experts : 
Avant d'entreprendre une couture sur une zone encollée, attendez environ 1 heure sinon la colle risque de ressortir avec le fil de couture.

Marteau rivoir :
Petit marteau bombé servant à marteler les coutures afin de refermer les trous et d’écraser le fil dans la cire afin de le protéger.

Outils pour le collage du cuir :

Colle contact :
Elle est utilisée pour le collage d’une doublure

Conseils de nos experts : 
Il faut encoller les deux surfaces, attendre environ 10 minutes puis mettre au contact les deux pièces. Attention vous n'avez pas de marge de manœuvre. Une fois au contact c'est collé !
Vous pouvez encoller les deux surfaces et les mettre au contact après 1 minute pour obtenir une possibilité d'ajustement mais dans ce cas le collage est moins fort.

Colle d'os :
Elle est utilisée pour durcir le cuir. Il s'agit de l'une des méthodes utilisant de la protéine.

Grattoir :
Utilisé pour préparer des surfaces de cuir - surtout la fleur - et obtenir une meilleure adhérence lors de l'utilisation d'adhésifs.

Lisette :
La lisette peut être utilisée pour la mise en forme et aide au placement des pièces lors de leur encollage.

Pot et pinceau à colle :
Il existe les pinceaux traditionnels, en silicone ou en plastique.

Gomme crêpe :
Le crêpe permet de retirer les excès de colle de type contact.

Conseils de nos experts : 
Si vous utilisez des pinceaux traditionnels, ils seront ensuite uniquement destinés à cette tâche car il sera impossible de les nettoyer complètement.
Vous pouvez utiliser un pinceau en silicone plus pratique pour les collages de précisions et très facile à nettoyer car la colle, une fois sèche, se retire très facilement.

Outils pour la teinture du cuir et des tranches du cuir :

Selon le type de tannage le travail ne se fera pas de la même façon.

Pour le cuir au tannage végétal toutes les méthodes peuvent être appliquées, tandis que pour le tannage minéral les options se réduisent à l'application de teint tranche avec passage ou non du fer à fileter.

Teinture :
La teinture peut à être à base d’eau dite « base aqueuse ». La coloration est moins vive qu’une teinture base alcool. Elles ont souvent moins d'éclat et ont une durée de vie plus courte.
Les teintures à base d’alcool sont très pénétrantes avec des couleurs vives et une bonne tenue dans le temps. Il existe également des teintures à base d’huile qui ont l'avantage de nourrir le cuir, de faciliter la pénétration des pigments et d'uniformiser la couleur.
Celles-ci peuvent être appliquées grâce à des éponges, tampons ou également avec un stylo spécial pour la pose de teinture de tranche.

Brunissoir :
Petit outil en bois pourvu de gouttières qui sert à lustrer les tranches cirées du cuir afin de les rendre lisses et de les protéger.

La gomme arabique et La gomme adragante :
Elles vous permettent de lisser les tranches de cuir tannage végétal et de leur donner une finition lisse et brillante.

Quelle est la différence entre la gomme adragante et la gomme arabique ?
La gomme arabique et adragante sont obtenues par le même procédé mais ne sont pas issues de la même sève. Contrairement à la gomme adragante, la gomme arabique est soluble dans l'eau : ce qui explique pourquoi la gomme est beaucoup plus liquide. Ces deux gommes s'appliquent de la même manière, la gomme arabique donne un résultat légèrement plus foncé.

Les outils pour le repoussage du cuir :

Conseil de nos experts : 
Avoir une table avec si possible pied central, il est impératif d’avoir une surface très ferme, sinon le repoussage ne sera pas assez appuyé et le matoir risque de rebondir et de marquer le cuir à un emplacement non désiré

Bloc de granit : 
Ce bloc de granit absorbera les vibrations.

Maillet de repoussage :
Il est utilisé pour frapper les matoirs lors des travaux de repoussage ou de martelage.

Swivel :
Cet outil peut être avec une lame en métal ou en céramique. Il permet d'inciser le cuir, et de tracer des ronds, des angles et des lignes incurvées.

Griffe à molette et molettes pour embossage :
Outils permettant de tracer des motifs.

Matoir :
Il s’agit de petits outils métalliques montés sur pied. Certains permettent de graver des motifs prédéfinis et d’autres sont destinés aux motifs personnalisés et sur mesure.

Conseil de nos experts : 
La griffe à molette, molettes pour embossage et les matoirs sont à réserver pour le cuir végétal naturel (sans couleur). Vous pourrez ainsi mettre en valeur votre travail grâce aux teintes appliquées ensuite.

Modeleur, traceur et stylet :
Ces outils vous permettront de réaliser différents travaux sur vos pièces de cuir : sculpture, repoussage, modelage.

Formoir et lissette :
Ces outils sont utilisés pour réaliser une ligne parallèle. La lisette est aussi utilisée pour effacer certains défauts.

Conseils de nos experts : 
Le formoir et la lissette peuvent être utilisés en effectuant des allers-retours pour réaliser une ligne parallèle, le cuir est ainsi chauffé et prendra moins la teinture.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré